Ayacucho

Les clochers sont très proches du ciel et les rues penchées et mélancoliques conduisent à dizaines de très beaux temples coloniaux, symboles perpétuels de la foi robuste des fils d’Ayacucho, une ville d’Histoire qui devient une larme pendant la semaine Sainte ou quand elle entend la voix extasiée de l’amour et la solitude de ses chanteurs.

La ville est entourée de figues de barbarie – une plante de la région – et elle a un climat très doux. La ville d’Ayacucho, capitale du département du même nom, est l’une des attractions touristiques les plus importantes de la région, parce qu’elle relie les vestiges des cultures primigénes avec la majesté des constructions coloniales.

Connue comme la ville des 37 églises, Ayacucho a été fondée le 25 avril 1540 sous le nom de Huamanga, mais son histoire est plus ancienne – environ 15 mille ans – prouvée par la présence d’êtres humains dans la cave de Pikimachay. En outre, dans cette terre a surgi entre les VIème et XIIème siècles, la première structure étatique du monde des Andes, la culture Wari.

La pampa de la Quinua a été l’endroit où le libérateur Simon Bolivar gagna la bataille contre les derniers Espagnols en Amérique du Sud, le 09 décembre 1824.

Loading...