Santé Et Précautions Hygiéniques Durant Le Voyage

Au Pérou, ainsi qu’en Bolivie, l’altitude préserve la région andine des risques sanitaires propres aux régions sub-tropicales, mais l’altitude élevée peut présenter quelques problèmes d’adaptation les premiers jours. Les organismes habitués à vivre à basse altitude sont incapables de s’adapter à la diminution de la quantité d’oxygène au dessus de 1900m. Une fatigue plus importante, de légères nausées, une légère tachycardie, peuvent être les premiers signes du mal des montagnes appelé au Pérou “el soroche”. Ces symptômes sont ressentis par la plupart des touristes les premiers jours de leur séjour et constituent les réactions normales de l’organisme.

Il est indifférent que le visteur ait eu ou non auparavant une expérience en altitude comme celle-ci. Bien qu’ici en France, nous ayons des stations de sport d’hiver à haute altitude comme celle de Val Thorens, l’altitude n’est pas comparable à celle du Pérou. Pour des gens qui visitent le Pérou et qui, souvent, ont passé beaucoup de temps à être assis à la maison en train de parler avec des amis sur des sites de réseaux sociaux ou à jouer sur, cela peut leur causer un choc à leur arrivée au Pérou et en Bolivie. Il est important de suivre les directives données ci-dessous pour vous assurer un voyage agréable en toute sécurité.

Généralement ce sont des symptômes légers qui disparaissent rapidement. Pour les participants qui accusent des symptômes plus importants, les médecins locaux offrent une assistance qualifiée.( A l’aéroport de La Paz , il y a un médecin et un appareillage adéquat sur place) Nous vous recommandons de vous reposer quelques heures à votre arrivée, pour que le système respiratoire s’habitue progressivement au manque d’oxygène; nous vous conseillons aussi de boire beaucoup de liquide (pas d’alcool), le climat sec et venteux pouvant créer des petits problèmes de déshydratation. Dans les localités andines et les communautés, il faut boire le fameux maté de coca qui a des effets tonifiants sur l’organisme et peut prévenir et alléger le soroche. Note: Les plats lourds ou les excès alimentaires sont déconseillés surtout pour le dîner, à haute altitude l’appareil digestif à besoin de plus de temps pour compléter le cycle digestif (2 heures et plus). Au Pérou comme en Bolivie, si vous êtes en altitude, il vaut mieux aller dormir avec l’estomac léger.

CONSEILS HYGIÉNIQUES:

Les changements de climat, d’ambiance, d’habitudes alimentaires demandent de suivre des règles hygiénico-sanitaires que chaque voyageur expert connaît:

  • Ne jamais boire l’eau du robinet, consommer seulement l’eau minérale en bouteille en contrôlant que la bouteille que vous prenez est bien fermée, sinon buvez de l’eau bouillie 20 minutes.
  • éviter le lait et ses dérivés sauf s’ils sont pasteurisés.
  • éviter de prendre des glaçons dans n’importe quel endroit car ils peuvent être souvent faits avec de l’eau du robinet non traitée.
  • éviter de consommer des légumes crus, de la viande et du poisson dans les locaux qui paraissent peu hygiéniques.
  • Ne pas acheter de nourriture aux vendeurs ambulants.
  • Ne pas marcher pieds nus.
  • Se laver les mains très souvent.
  • Ne pas consommer de jus de fruits ou gâteaux proposés par les marchands ambulants.
  • Les fruits qui doivent s’éplucher restent la meilleure alternative.

A qui est déconseillé ce voyage?

Est déconseillée la visite des localités à altitudes élevées sans avoir consulter leur propre médecin à ceux qui souffrent des pathologies suivantes:

  • Problèmes cardio-vasculaires comme l’hypertension artérielle ou cardiopathie.
  • Problèmes respiratoires comme l’asthme, les bronchites récidivantes.

Note: Nous vous demandons de prendre en considération nos conseils, éventuellement de consulter votre médecin traitant avant lez départ.

Les piqûres et les morsures:

Se protéger contre les piqûres et les morsures permet, en plus d’éviter la gêne occasionnée, de se prémunir contre bon nombres de maladies, dont le paludisme qui peut s’avérer mortel .Vous pouvez aussi consulter notre rubrique » Vaccins et Paludisme » Il existe des moyens simples et efficaces pour se préserver de ces désagréments.

D’une façon générale, il suffit de porter des vêtements couvrant toutes les parties du corps : chemises ou polos à manches longues, pantalons longs, etc… Ces vêtements seront d’autant plus efficaces s’ils possèdent un élastique ou tout autre moyen qui permet de serrer les poignets et les chevilles.

Si vous préférez garder certaines parties du corps dénudées, pensez à vous enduire d’un répulsif avec une concentration de 50 % car à trop faible concentration, certains répulsifs peuvent devenir attractifs. Ces répulsifs neutralisent le radar olfactif des insectes et les empêchent par conséquent de détecter le corps humain et donc de se poser dessus. Pensez à renouveler l’application de ce genre de produits toutes les 4 à 6 heures. Les vêtements peuvent être imprégnés d’insecticides.

Pour dormir, pensez à passer la nuit sous une moustiquaire. Eviter de se promener à la tombée de la nuit. Regarder où l’on marche et où l’on s’assoit ainsi que les chaussures et les vêtements avant de se vêtir, les scorpions et les araignées apprécient ce genre d’abri à la tombée de la nuit. En général le scorpion n’est pas du matin…

Dans tous les cas de morsures ou de piqûres, la guérison passe par trois phases:

  • L’élimination du venin par aspiration (grâce à un Aspivenin) ou par destruction par effet thermique (bain d’eau très chaude, cigarette incandescente)
  • Désinfection de la zone touchée (antiseptiques)
  • Protection (pansements, compresses stériles, etc…)

Votre trousse médicale de voyage.

Là aussi, la destination, la durée du séjour et le mode de confort choisi seront déterminants pour bien préparer votre trousse médicale de voyage. Le conseil d’un pharmacien peut s’avérer très utile et vous évitera d’emmener des protections superflues afin de vous centrer sur le principal. Une trousse surdimensionnée peut se révéler encombrante et handicapante.

Avant de partir au Pérou ou en Bolivie, en plus des vaccinations (Vous pouvez aussi consulter notre rubrique » Vaccins et Paludisme «), pensez à vous rendre chez votre dentiste pour partir avec une dentition saine, les médecines locales pouvant décourager même les plus courageux. Il est conseiller de souscrire une assurance de rapatriement sanitaire; cependant si vous disposez d’une carte de paiement internationale, vous devez déjà avoir de multiples assurances pour vos déplacements à l’étranger, regardez bien votre contrat. N’oubliez pas votre carnet international de vaccination ainsi que votre carte de groupe sanguin.

Pour les personnes sujettes à un traitement régulier (diabétiques, cardiaques, femmes prenant des pilules contraceptives, etc…), pensez à prendre vos médicaments en quantité suffisante, voir même un peu plus en cas de retour différé. Dans le cas où vous voyagez avec des médicaments contenant de l’opium ou dérivés, si vous transportez avec vous des seringues et/où des aiguilles pour raison médicale, pensez à demander à votre médecin traitant un certificat médical; en cas d’oubli, le passage en douane peut s’avérer délicat.

Petit matériel de soins et pansements:

Compresses stériles, sparadrap, pansements stériles hypo-allergéniques, bandes de contention, bandes adhésives, épingles de sûreté, garrot, petite paire de ciseaux, petite pince à épiler, seringues et aiguilles à usage unique,

Antiseptiques et pommades de première nécessité:

  • Antiseptique (chlorhexidine, dérivés chlorés, dérivés iodés, alcool à 70ºC)
  • Pommade antiseptique.
  • Pommade antibiotique, pansement antibiotique.
  • Pommade antiprurigineuse.
  • Pommade contre les contusions.
  • Pansements hémostatiques

Matériel et produits d’hygiène:

Crème de protection solaire, couvre-chef, paires de lunettes de soleil à fort indice de protection, pommade contre les coups de soleil, préservatifs, montre (peut être utile pour les personnes sous insuline) Médicaments:

Antalgique et antipyrétique (paracétamol ou aspirine), anti-nauséeux, antihistaminique, antiémétique, médicaments contre le mal des transports, antidiarrhéique, laxatif, antispasmodique,collyre et gouttes auriculaires (très importants pour les personnes portants des lentilles de contact), somnifère léger.

Loading...