Le Santiago et la Tinya

Le Santiago

Ce genre musical provient des coutumes liées à la garde des troupeaux. Il est joué au cours des cérémonies andines de marquage du bétail et des rituels de fertilité des troupeaux. À cette occasion une série de chansons propitiatoires au rythme simple et d’une fine sensibilité sont interprétées, le plus souvent par de jeunes femmes. Les instruments les plus employés sont les tinyas et les wakrapuko, trompettes faites d’une corne de bœuf.

La Tinya (Petit Tambour)

Cet instrument de percussion est une espèce de petit tambour en cuir. Il est très répandu dans toute la région andine et ce sont surtout les femmes qui en jouent à l’aide d’une baguette pour accompagner les danses et les cérémonies en rapport avec la vie paysanne, spécialement à l’époque des récoltes et du marquage du bétail.

Loading...