Chachapoyas – Amazonas

LA VILLE DE CHACHAPOYAS

Chachapoyas est la capitale du département d’Amazonas. Au cours de ces dernières années de nombreux vestiges de l’époque de la civilisation pré-inca, les Chachapoyas, ont été découverts dans la région.

Chachapoyas est située au nord-ouest du Pérou aux environs de 2335 mètres d’altitude. Le nom de la ville proviendrait du vocabulaire des natifs Chachapoyacuno et signifie « bois ou montagne de brume ».

Chachapoyas a été fondée le 5 septembre 1538 par Alonso de Alvarado et se transforma pendant l’époque coloniale en la capitale de l’orient péruvien car c’est de là que partirent les expéditions qui cherchaient à conquérir et à coloniser l’Amazonie. Chachapoyas a su conserver de son passé colonial ses grandes maisons et ses places.

Dans les alentours de la ville et dans les provinces proches, on trouve des monuments archéologiques de grande valeur qui furent construits par les Chachapoyas, un peuple qui édifia d’imposantes citadelles au sommet des montagnes pour profiter au maximum des terres cultivables. Le monument le plus connu de l’époque de ce peuple étant la Citadelle Fortifiée de Kuelap construite sur le sommet de la montagne. De nombreux mystères sur cette forteresse, restent à découvrir et à élucider. De nos jours, cette ville, comme presque tous les coins de Chachapoyas, est recouverte d’un halo énigmatique et mystérieux qui attend d’être dissipé par un de ses visiteurs.

LE PEUPLE DE CHACHAPOYAS

Les Chachapoyas sont un peuple Andin connus pour leur peau blanche et leur grande taille, ils vécurent sur un territoire à cheval entre la région de San Martín et celle d’Amazonas.

UN PEU D’HISTOIRE

Comme beaucoup de peuples conquis par les Incas, celui-ci est mal connu, car les principales sources à leur sujet sont celles qui nous sont parvenus à travers leurs conquérants les Incas et surtout Espagnols. Ils occupaient le Nord du Pérou actuel du 9 ème siècle au 15 ème siècle.

On trouve de nombreux vestiges de leur civilisation à Jalca par exemple, également El gran Pajaten, Gran Vilaya, Gran Sapasoa ou les 12 cités des Condors. Mais la plus connue est sans doute la forteresse de Kuelap localisée à 3 000 m d’altitude.

En 2004, des archéologues péruviens et américains ont mis au jour, dans la jungle amazonienne du Pérou, une importante métropole du peuple Chachapoyas, située à 2 800 m d’altitude au milieu d’une épaisse végétation, dans la région de Saposoa , et constituée de cinq citadelles qui auraient connues leur âge d’or aux 7ème siècle après J.-C., donc bien avant les Incas.

Les Incas eurent du mal à soumettre les indiens Chachapoyas qui se sont toujours rebellés, mais qui furent finalement soumis et intégrés à l’empire après plusieurs longues et difficiles batailles.

En 1532, l ‘Inca Atahualpa demanda à Francisco Pizarro, comme gage de sa bonne volonté, de l’aider à combattre les Chachapoyas, en révolte contre son autorité. Mais finalement, les indiens Chachapoyas firent alliance avec les Espagnols.

SITES TOURISTIQUES

La Citadelle Fortifiée De Kuelap

La ville de Kuelap, située dans le département d’Amazonas ets unique pour ses caractéristiques et ne peut être comparée à aucune autre ruine archéologiques du Pérou. Son nom vient du mot Cónlap, qui est la dénomination d’un peuple qui habitaitn la zone et payait des impôts aux Espagnols en 1951

Kuelap est formée par une serie de terre pleins de 15 à 20 mètres de large sur lesquels se dressent de formidables murs inclinés. On distingue plus précisément les entrées en forme d’entonnoir qui font 3 mètres de large à l’extérieur et 70 cm à l’intérieur.

Des études signalent que la ville, découverte en 1841 par le juge de première instance Juan Crisóstomo Nieto, a été habitée entre les années 500 et 1000 après J.-C. et que pour sa construction, se seraient utilisés 25 millions de m3 de matériau, trois fois plus que le volume de la pyramide de Kheops en Egypte.

Los habitants de Kuelap abandonnèrent la ville en masse avant l’arrivée des Espagnols pour des raisons qui jusqu’à nos jours n’ont pas été découvertes.

Le sage italien Antonio Raimondi, le premier à étudier la zone en 1860 a trouvé dans ce lieu le squelette d’un homme de deux mètres de haut et au cheveux blonds ce qui créa un mystère toujours non résolu.

Il y a encore beaucoup à découvrir, à Kuelap. Pour le moment, cette ville de 584 mètres de long, 110 de large et des murs de 20 mètres de haut reste recouverte par un voile de mystère qui touche tous ceux qui la visitent.

Les Mausolées De Revash

Les Mausolées de Revash est un site funéraire du Pérou, situé à 60 km au sud de la ville de Chachapoyas sur les hauteurs du village de Yerbabuena. On y accède après une marche d’une heure et demie par un chemin entouré d’un magnifique paysage montagneux. Les Mausolées de Revash se trouvent à 2800 mètres d’altitude, à flanc d’une falaise abrupte.

Ces Mausolées sont constitués de deux groupes de maisons funéraires peintes en rouge et crème et construites dans des cavités à même la roche.

Connu depuis la visite du voyageur français Charles Wiener en 1881, le site a été fouillé en 1987 lors de l’expédition Antinsuyo. On y retrouva nombre de momies et de squelettes dont l’on suppose l’appartenance à la haute société. On pense que ces mausolées auraient plus de 1000 ans.

Il est possible d’accéder à ces petites maisons à travers un petit sentier acrobatique afin de pouvoir les apprécier de plus près et de découvrir les peintures qui ornent leurs murs.

Ces mausolées sont loin d’être les seuls des alentours, en effet lors du chemin menant aux mauselées de Revash vous pourrez apercevoir de loin d’autres maisons funéraires construites dans la falaise à des hauteurs inaccessibles.

Les Sarcophages De Karajia

Le site de Karajia est situé à environ 80 km au Nord-ouest de Chachapoyas. C’est un site funéraire également perché à flanc de falaise, mais cette fois dans un style différent de celui de Revash. Composé de plusieurs grands sarcophages fait de boue séchée, qui sont placés dans des niches de la falaise, ils furent découverts en 1893 par Adolphe Bandelier de nationalité suisse et explorés officiellement dans les années 1970 par Kauffman Doig de nationalité péruvienne.

Les sarcophages de Karajia (également appelés purumachus) font environ 2,50m de haut, ils sont anthropomorphiques, et ressemblent étrangement aux statues de l’ile de Pâque. Installés en position debout, ils dominent la vallée depuis leur falaise. A l’intérieur on y a découvert des momies et les têtes également faites de boue séchée sont scellées au dessus du sarcophage et décorées d’une sorte de coiffe, ce qui laisse à penser qu’il devait s’agir de sépultures de dignitaires ou de chefs guerriers certaines sont également ornées d’un crane humain.

Loading...