Trujillo

Quatrième ville du Pérou, située au nord de Lima dans une plaine côtière parsemée d’oasis, Trujillo fut fondée par les Espagnols dans la vallée de Moche, site de l’empire Chimu, dont la capitale Chan Chan était déjà abandonnée depuis longtemps.

Ville agréable et harmonieuse où le soleil brille en permanence, Trujillo est une ville accueillante et animée. Elle a conservé de nombreux monuments coloniaux dignes d’intérêt.

Parmi les monuments les plus importants :

La maison Bracamonte est une demeure coloniale typique, elle est située sur la place d’Armes.

La place d’Armes, où a été proclamée pour la première fois l’indépendance du Pérou en 1820.

La cathédrale, fondée par Francisco Pizarro, conserve de beaux retables de l’époque coloniale et des peintures de l’école de Quito.

Le Palais Iturregui, somptueux palais colonial avec de typiques patios entourés de galeries.

A voir également :

– l’Eglise du Carmen, l’une des plus belles de Trujillo

– le Musée archéologique Cassinelli, qui expose plus de 2000 pièces en provenance des cultures Mochica, Chimu, Chavin.

La principale attraction touristique de Trujillo est l’ensemble archéologique de CHAN – CHAN , situé à 5 Km de la ville. Chan – Chan fut la capitale de l’empire Chimu, qui domina la côte nord du Pérou du XIIIè siècle jusqu’à la conquête inca à la fin du XVème siècle.

Chan – Chan (Jan – Jan en Chimu, qui veut dire soleil – soleil)

Est un site qui s’étend encore actuellement sur 4 Km2 mais qui à son apogée, devait avoir environ 20 Km2.

C’est la ville de terre et de torchis la plus grande du monde antique, elle est construite en «adobes», briques de boue mélangée à des débris de paille et de cailloux, séchées au soleil.

Le Palais Tschudi, est le principal vestige de cette cité, il est parfaitement restauré. Ce palais d’adobes, véritable petite ville, est composé d’une succession de cours, de murs, de places monumentales et de salles de tailles variables. Les murs sont ornés de formes géométriques en reliefs; poissons, oiseaux marins, frises angulaires se répètent à l’infini.

D’autres ruines, dont les origines sont controversées quoi qu’attribuées généralement aux Mochicas, se trouvent aux alentours très proches de Trujillo, notamment la Huaca del Arco Iris (Pyramide de l’arc en ciel), les Huacas del Sol et de la Luna (Pyramides du Soleil et de la Lune).

Loading...